Bureaux : plus de flexibilité, de connectivité et d’accessibilité en 2025

Bureaux : plus de flexibilité, de connectivité et d’accessibilité en 2025
partage(s)

L’évolution des méthodes de travail et de l’accessibilité des emplacements tertiaires vont modifier la demande de bureaux et leur gestion. D’ici 10 ans, la flexibilité, la connectivité et l’accessibilité seront les critères privilégiés d’une entreprise en quête de bureaux.

La technologie évolue à grands pas et a déjà des répercussions sur la production des immeubles et sur la demande en termes de location. Les années à venir vont amplifier ce phénomène avec tout ce que cela comporte comme répercussions sur les emplois et les lieux de travail. Une étude réalisée par CBRE examine la relation entre les immeubles et leurs environnements et cherche comment les tendances mondiales vont modifier la façon dont les immeubles seront développés et gérés.

Bon à savoir

60 % des emplois en 2025 sont à inventer selon CBRE.

L'innovation et la technologie au cœur des bureaux 

L’automatisation et l’intelligence artificielle modifient la manière de penser le travail mais aussi l’exécution des tâches. D’après les futurologues, les professions les plus menacées seraient les aides-comptables, les bibliothécaires, les guichetiers des banques et les horlogers. Et s’il faut inventer 60 % des emplois d’ici 10 ans, cela signifie que les immeubles doivent être plus flexibles et plus connectés et être capables de supporter cinq à dix adaptations différentes au cours de leur cycle de vie.

L’environnement urbain est aussi en pleine mutation 

Après avoir été adulée, la voiture est aujourd’hui pointée du doigt. Développement durable oblige. L’attention des entreprises est désormais portée sur les zones urbaines denses, confortablement desservies par les transports en commun. Ainsi, à l’avenir, ce sont les localisations disposant d’une grande connectivité et accessibilité qui vont attirer les salariés et donc les entreprises.

L'optimisation des bureaux pour accueillir plus de salariés

En 2050, la population mondiale devrait atteindre 9,6 milliards. La migration des zones rurales vers les zones urbaines où se trouvent les pôles d’emplois va générer des mégapoles tentaculaires. En termes d’immobilier d’entreprise, cela  va se traduire par une optimisation de l’espace avec des bureaux en Open Space, en coworking, et par la création d’immeubles à usage mixte accessibles aux plus grands nombres de salariés.

Localisation, localisation, localisation... a été le leitmotiv pendant de nombreuses années et deviendra : connectivité, connectivité, connectivité. Pour survivre et prospérer, les immeubles et les lieux de travail doivent s'adapter pour répondre à l'évolution économique mondiale. Le futur arrive et notre succès ou notre échec sera déterminé par notre capacité à nous y adapter ».

Peter Dijkhuis, director of Building Consultancy and Master Planning chez CBRE

La rédaction vous conseille :