Bureaux : à qui profite la « valeur verte » ?

Bureaux : à qui profite la « valeur verte » ?
partage(s)

Levier économique pour les investisseurs, la « valeur verte » tisse aussi un lien entre utilisateurs et propriétaires. Les locataires de bureaux, au-delà de la réduction des charges, apprécient pour leurs salariés, le bien-être, la flexibilité des lieux de ces nouveaux immeubles.

La COP21 est passée par là, mettant en exergue la valeur verte et durable des bâtiments. L’immobilier tertiaire n’y échappe pas d’autant qu’il est souvent source de gaz à effet de serre, d’empreinte carbone… Une étude, réalisée par BNP Paribas Real Estate Valuation, explique les attentes du marché en matière de réduction de l’empreinte carbone, de l’image de l’entreprise mais aussi  de l’engagement en matière de Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE).

Une valeur verte, synonyme de levier économique

L’immeuble vert est considéré comme plus attractif à la valorisation  à plusieurs niveaux :

  • Des délais de commercialisation réduits, l’offre étant elle-même restreinte.
  • Des mesures réduites d’accompagnement.
  • Une durée du bail ferme supérieure à celle des autres locations.
  • Une réduction des charges.
  • Des projections de travaux à long terme.

De la valeur verte à la valeur durable

Même si la recherche d’une diminution de gaz à effet de serre et d’empreinte carbone reste un moteur important des immeubles neufs pour les investisseurs comme pour les utilisateurs, il n’est plus le seul.  La valeur verte n’est plus seulement verte. Elle s’oriente vers une valeur durable et une collaboration plus active entre locataires et propriétaires :

  • Le bien-être des salariés dans des immeubles alliant travail et services.
  • La flexibilité des lieux.
  • L’image de l’entreprise avec l’attraction ou la rétention des talents.

Les utilisateurs lient la valeur verte d’un immeuble à réduction des charges et d’un point de vue social à un plus grand bien-être des salariés et donc à une meilleur productivité. Coté investisseurs, la valeur verte s’apparente à un gain de liquidité : meilleure attractivité, moins de travaux… »

Vincent Verdenne, directeur du développement BNP Paribas Real Estate Valuation France

La rédaction vous conseille :