Entrepreneur : faut-il acheter ou louer son local professionnel ?

Entrepreneur : faut-il acheter ou louer son local professionnel ?
partage(s)

En tant que chef d’entreprise, vous vous interrogez sur la meilleure stratégie à adopter vis-à-vis de votre local professionnel : en louant, vous bénéficiez d’une certaine souplesse, mais l’achat vous permet de vous constituer un patrimoine.

Acheter votre local vous permet de vous constituer un patrimoine

Les taux étant bas actuellement, vous êtes certainement tenté(e) d’investir dans la pierre pour votre société. Tout d’abord, vous devez garder à l’esprit que l’achat de votre local professionnel requiert des fonds importants, ce qui ne permet pas souvent aux jeunes entreprises de se lancer. Cette règle est d’autant plus valable que les mensualités liées au remboursement du crédit sont généralement supérieures au montant d’un loyer, à moins que vous ne disposiez d’un apport relativement élevé. De plus, si votre activité a démarré récemment, vous devez penser à son éventuel développement. En effet, lorsqu’une activité progresse et que les affaires fonctionnent, il n’est pas rare de devoir changer de locaux afin d’accueillir plus de salariés et obtenir de la place.

Les PME/ PMI et professions libérales favorisent l'achat à la location

Cependant, il ne s’agit pas d’écarter l’idée d’une acquisition de votre local professionnel : cette option est d’ailleurs plébiscitée par les PME/PMI et professions libérales installées depuis un certain temps. En effet, l’achat de votre local professionnel vous permet tout d’abord de vous constituer un patrimoine. A cet égard, vous disposerez d’une véritable liberté au moment de l’arrêt de votre activité :

  • Il vous sera possible de céder votre activité tout en conservant le local pour votre propre usage, en le transformant en logement d’habitation, par exemple.
  • Vous aurez également la possibilité de louer votre local à votre successeur ou à tout autre locataire professionnel. Cette solution vous permettra de bénéficier d’un revenu et de vous assurer plus de confort au moment de votre retraite.

Conseil de Pros

Si vous souhaitez acquérir votre local professionnel, interrogez-vous sur la pertinence de cet investissement, et assurez-vous notamment qu’il ne fera pas obstacle au développement de votre entreprise.

3 solutions pour pour acquérir votre local professionnel

  1. Vous pouvez l’acheter par le biais de votre entreprise : dans cette hypothèse, le local intègre les actifs de l’entreprise, ce qui la valorise en cas de cession de votre activité, mais cela vous permet également de présenter des garanties solides si votre société rencontre des difficultés.
  2. En tant que dirigeant, vous pouvez acheter le local en votre nom propre : dans ce cas, cette acquisition permet d’enrichir votre patrimoine personnel, et vous pourrez en retirer des revenus en le louant.
  3. Vous pouvez également acheter votre local par l’intermédiaire d’une SCI : cette solution permet de faire une distinction entre le patrimoine immobilier de l’entreprise, et les autres biens faisant partie des actifs professionnels. Ainsi, vous êtes propriétaire de parts sociales, et cela vous permet d’être à la fois locataire et propriétaire de votre local professionnel.

Bon à savoir

En acquérant votre local professionnel, vous vous épargnez les désagréments liés au bail commercial, tels que les éventuelles hausses triennales du loyer, le congé à respecter en cas de résiliation, ou un éventuel départ subit si le propriétaire décide de vendre son local.

Louer : vos locaux évoluent en même temps que votre société

Si la location ne vous permet pas d’augmenter votre patrimoine, elle vous permet pourtant de jouir d’une certaine liberté. En effet, vous pouvez vous permettre d’adapter plus facilement votre local aux évolutions de votre activité. Vous aurez ainsi moins de contraintes si vous souhaitez déménager, car vous n’aurez pas à assurer la revente du local que vous occupez.

De plus, ne pensez pas qu’il sera plus facile de céder votre société si vous êtes locataire : en effet, si le patrimoine immobilier de l’entreprise et les autres actifs sont regroupés, le montant de la cession en sera certes plus élevé, mais ce montant pourra refroidir bon nombre d’acquéreurs potentiels ne disposant pas d’une capacité financière suffisante. Par ailleurs, notez que la location de votre local vous permet de bénéficier d’avantages fiscaux, puisque vous pouvez déduire l’intégralité des loyers versés de votre bénéfice, entraînant une diminution du montant imposable.

Bon à savoir

Sachez que vous avez la possibilité de vous tourner vers une solution alternative : le crédit-bail immobilier. Grâce à cette formule, vous êtes locataire du local commercial durant une période définie, à l’issue de laquelle vous bénéficiez d’une option d’achat à terme du bien, moyennant un complément de 5 à 15 % du prix de départ.

2 options pour louer votre local professionnel 

Selon la nature de votre activité professionnelle, vous pouvez choisir entre deux options différentes :

  1. Vous pouvez opter pour une location individuelle « classique », qui est la formule la plus répandue. En choisissant ce type de location, vous louez seul(e) un local et vous assumez l’intégralité des frais liés à la location. Cette solution est incontournable pour les artisans réceptionnant des marchandises, les commerçants, et les professionnels recevant de la clientèle tels que les médecins et les avocats.
  2. Vous pouvez également choisir la location partagée, qui compte un nombre croissants de partisans parmi les professionnels. Avec cette formule, vous louez un local à plusieurs entrepreneurs, ce qui vous permet de partager l’ensemble des frais tels que le loyer, l’électricité, internet, le téléphone, etc. Vous pouvez notamment vous tourner vers cette option si vous exercez une profession libérale telle que graphiste, journaliste, architecte.

La rédaction vous conseille :