L'immobilier de bureaux se met au vert pour doper les salariés

L'immobilier de bureaux se met au vert pour doper les salariés
partage(s)

La tendance verte en milieu urbain gagne le monde de l’entreprise. Pour faire oublier la froideur de l’open space et miser sur le bien-être des salariés, dont la verdure augmenterait la productivité, les bureaux se végétalisent.

La verdure est aujourd’hui très tendance avec de nouveaux immeubles d’habitation dotés de toitures végétalisées ou de jardins partagés, des centres commerciaux pourvus d’immenses espaces verts et des patios des grands hôtels à la végétation luxuriante. L’immobilier d’entreprise n’échappe pas à ce mouvement. Des chercheurs, des architectes et des psychologues du travail se sont penchés sur les retombées de ce phénomène vert au sein de l’entreprise lors d’un colloque organisé par les Jardins de Gally.

L’apport du végétal dans l’entreprise booste la productivité

Travailler dans un environnement vert n’est pas anodin puisqu’il constitue, selon plusieurs études françaises et internationales, un facteur de bien-être et de motivation :

  • 8 % de productivité en plus.
  • 13 % de bien-être.
  • 10 % de moins d’absentéisme.
  • 23 % de moins de troubles mineurs comme les maux de tête, le picotement des yeux.

La génération Y adepte de la nature 

Un sondage effectué par la Chaire Immobilier et Développement Durable de l’Essec auprès de 1 000 étudiants de la génération Y, sensible à une ville connectée et durable, la fameuse Smart City, révèle que :

  • 62 % des étudiants considèrent qu’une ville intelligente est une ville durable, en harmonie avec son environnement naturel plus qu’une ville ultra-connectée
  • 42 % pourrait refuser un emploi où la nature ne serait pas présente

Le sondage pointe du doigt la demande forte d’une ville durable dans le sens du végétal. Il met l’accent sur le bien-être des salariés dans l’entreprise par le biais du végétal. A l’instar de l’emplacement, l’environnement vert peut être un vecteur de recrutement des jeunes talents ».

Ingrid Nappi-Choulet, responsable de la chaire Immobilier et Développement Durable à l’Essec

De plus en plus d'espaces verts dans les bureaux

Les entreprises ne sont pas sourdes à cette demande. Et investisseurs comme utilisateurs des bureaux s’y intéressent. Dans le quartier minéral de La Défense, les tours Majunga et D2 installent des espaces verts. Les PME ne sont pas en restent. Et partout, les initiatives se multiplient, faisant part belle à la flore et à la faune :

  • Gouttière végétalisée pour récolter tomates cerises, fraises, menthe, basilic…
  • i-table nourricière avec mini-rivière séparant la table et sa rivière apportant fraicheur mais aussi la culture de tomates-cerises… et pourquoi pas poissons rouges et mini-batraciens.
  • Espace lounge avec mur d’eau ou mur végétal, jardin domestiqué, etc.
  • Jardin à partager et à biner ensemble pour se détendre mais aussi discuter, échanger professionnellement et amicalement.

Dans un contexte d’open space et d’ordinateurs qui réduisent la végétalisation des bureaux, les espaces extérieurs sont du donnant-donnant. L’entreprise impose des contraintes intérieures mais propose terrasses, jardins à cultiver et lounge pour cultiver l’échange entre les salariés ».

Elisabeth Pelegrin-Genel,  architecte et psychologue du travail

La rédaction vous conseille :