Le succès du coworking bouleverse les habitudes au travail

Le succès du coworking bouleverse les habitudes au travail
partage(s)

L'essor du coworking, ou espace de travail partagé, auprès des entreprises françaises pousse les professionnels de l'immobilier à adapter leur offre. L'aménagement des bureaux évolue, mais pas seulement.

Coworking : une richesse pour les salariés

La supposée stimulation de la créativité des salariés que permet le coworking reste la principale raison de son développement. Mais c'est loin d'être le seul argument de ce mode de fonctionnement qu'adoptent de plus en plus d'entreprises françaises. En effet, en plus de faciliter les échanges et de combattre l'isolement, les espaces de travail partagés permettent notamment de :

  • Partager l'accès à certains outils et technologies
  • Recevoir des clients et partenaires
  • Renforcer l'esprit d'équipe

Dans les nouveaux immeubles mis sur le marché, il y a de moins en moins d'espaces dédiés, attribués à une personne. En contrepartie, on développe des lieux d'échanges, où les individus vont pouvoir se regrouper, qui changent le rapport au travail et favorisent la créativité ».

Cyril Robert, Directeur Etudes et Recherche chez Knight Frank

L'immobilier d'entreprise se diversifie

Des espaces complètement repensés... pour le meilleur et pour le pire

Opter pour le coworking, c'est travailler dans des locaux spécialement aménagés en fonction de l'activité de l'entreprise - souvent la net économie - mais aussi de la personnalité des salariés. Même si ce type de bureaux présente beaucoup d'avantages, le partage de l'espace de travail a néanmoins quelques détracteurs qui regrettent le manque de confidentialité voire les nuisances sonores que peut imposer le coworking.

Une facilité de gestion et de paiement pour la location de bureaux

Thalès, EDF, Orange... Alors qu'il séduisait jusque-là surtout des start-ups, le coworking s'introduit désormais chez quelques grandes entreprises, notamment dans le cadre du « développement de projets transversaux », explique Olivier Estève, Directeur général délégué de Foncière des Régions. Autre atout de poids du coworking : l'absence d'engagement et la possibilité de louer des espaces au mois, au jour, voire à l'heure avec des espaces « jusqu'à cinq fois moins chers qu'en location traditionnelle », selon le site spécialisé eworky.com.

Les points clés à retenir

En Île-de-France, 53 millions de m² sont consacrés aux bureaux. Pourtant, quelques dizaines de milliers de m² à peine correspondent à des espaces de coworking. Mais « une montée en puissance des structures de coworking dans les immeubles construits à Paris » est actuellement observée.

La rédaction vous conseille :