Les cabinets de conseil préparent le Brexit dans Paris QCA et à la Défense

Les cabinets de conseil préparent le Brexit dans Paris QCA et à la Défense

Depuis le vote du Brexit, les rumeurs sur la délocalisation à Paris d’entreprises siégant à Londres vont bon train. Les cabinets de conseil et d’avocats d’affaires préparent le terrain en s’installant eux-mêmes dans les sites privilégiés.

La sortie définitive du Royaume-Uni sera effective le 29 mars 2019

Le vote du Brexit en juin 2016 a provoqué une onde de choc à Londres et en Grande Bretagne mais également dans toute l’Europe. La sortie définitive du Royaume-Uni de l’Union Européenne sera effective le 29 mars 2019. D’ici là, les négociations vont aller bon train. Mais pour les entreprises britanniques qui souhaitent venir ou revenir en France, pour affronter les imbroglios juridiques, financiers, fiscaux, le recours à des cabinets de conseil et d’avocats internationaux, avec pignon sur rue en France, est indispensable. Et ceux-ci donnent le « La » en s’installant dans le fameux Quartier Central des Affaires de Paris et dans le quartier d’affaires de la Défense, là même où devraient s’installer leurs clients londoniens.   

Le match QCA/La Défense pour de l’immobilier de bureaux « prime »

L’étude menée par Savills, conseil en immobilier d’entreprise, implanté à la fois à Londres et à Paris, pointe l’effervescence des cabinets juridiques à s’installer dans Paris depuis plusieurs mois. Et carte à l’appui, elle montre l’intérêt des cabinets d’avocats dans le quartier central des affaires (QCA) et celui des conseils, plus demandeurs d’espaces, comme Deloitte, Ernst & Young ou Price Waterhouse Coopers sur les dernières tours de La Défense. Dans le QCA, selon Cushman & Wakefield, il faut compter 800 €/ m²/an dans les belles adresses du 8e arrondissement et pour des immeubles neufs ou réhabilités totalement et 550/600 €/m²/an à La Défense dans des immeubles neufs

brexit_Paris_bureaux

L’Île de France déroule le tapis rouge aux « réfugiés » du Brexit

Tout début novembre, la Bank of América a pris à bail 9 200 m² rue La Boetie, dans les locaux de l’ancienne poste où peuvent s’installer 700 salariés. Une belle signature dans un immeuble de prestige rénové dans un quartier privilégié…Ce n’est pas un pur hasard. Paris et sa région font les yeux doux aux entreprises du secteur banque-assurance, très présent dans la capitale et étant en mesure d’accueillir des londoniens « exilés ». Et la région-capitale semble être en mesure de se permettre de dérouler le tapis rouge grâce à plusieurs facteurs :

  • Un regain de confiance dans l’économie avec l’élection d’un nouveau Président.
  • Des projets innovants comme « Réinventons Paris », la Station « F ».
  • Une offre de bureaux de qualité avec 650 000 m² disponibles dans le QCA et 700 000 m² neufs ou réhabilités livrés d’ici 2019 à La Défense.
  • Un prix de loyer au m² très inférieur à celui de Londres, presque divisé par deux.

L’amélioration des coutures urbaines avec la proche banlieue et le développement du maillage en transport en commun avec le Grand Express Paris permettent de promouvoir une offre complémentaire à celle de Paris QCA-La Défense et d’élargir les possibilités de mobilité dans la région ».

France Morot Videlaine, directrice générale de la chambre de commerce et d’industrie Paris-Ile-de-France