Sous l’influence des start-up, les entreprises misent tout sur le coworking

Sous l’influence des start-up, les entreprises misent tout sur le coworking
partage(s)

Sous l’influence des start-up mais aussi de la demande de flexibilité des moyennes et grandes entreprises, les espaces de coworking s’invitent partout pour quelques heures ou quelques mois et favorisent les échanges et le business en toute convivialité.

Coworking : le nouveau mode de vie des entreprises

Des loyers biens souvent élevés, un contrat de location très encadré, des mètres carrés mal exploités, des métiers qui évoluent, demandent agilité, nomadisme et surtout l’absence de rigidité, les entreprises qui se créent, celles qui s’étoffent, ont envie de casser les codes de l’immobilier des bureaux classiques. Déjà, certaines grandes entreprises demandent l’avis de leurs salariés pour savoir s’ils veulent travailler en open space ou dans des bureaux fermés, s’ils souhaitent des services comme une conciergerie, une salle de sport… La possibilité d’être connecté partout favorise aussi le télétravail sans pour autant être isolé. La vie au bureau change à vive allure et les entreprises en font d’ailleurs un élément de recrutement pour attirer les générations Y et Z. Dans ce contexte de changement associé à une déferlante de mode de travail collaboratif, un nouvel espace de travail s’est créé : le coworking.

Des espaces de bureau en plein développement

Le phénomène est né aux États-Unis et en Grande Bretagne au milieu des années 2000. Depuis, ces espaces fleurissent un peu partout et si l’on en dénombre 11 000 dans le monde en 2016, on en projette 1,7 M d’ici la fin de l’année. En France, on en compte 400 dont 160 en Île-de-France. A Paris, dans les grandes métropoles, dans les gares TGV refaites à neuf, dans d’anciens lofts ou dans des tours flambant neuves, à Reims ou à Avignon... ce mode de travail essaime. Les promoteurs en mettent dans tous les immeubles neufs de bureaux, les investisseurs comme la Foncière des Régions, spécialisée dans l’immobilier d’entreprise, a même intégré le coworking comme discipline à part entière dans ses équipes… et des entreprises de toutes les tailles, internationales ou nationales, se lancent dans cette activité : WeWork, Kwerk, The Bureau, Nextdoor, Spaces, Deskeo…

nextdoor-coworking
Le développement des espaces partagés et conviviaux s'accélère. © Nextdoor

Un espace partagé entre start-up et entreprises du CAC 40

Dans un même lieu, le travailleur indépendant ou la toute jeune entreprise peut côtoyer les majors de l’économie française ou internationale comme Bouygues, Engie, LVMH, Coca Cola… Des mondes totalement différents, des méthodes de travail et des raisons très diverses les font pencher pour le coworking. Pour les start-up qui démarrent ou les free-lance, c’est avoir un lieu de travail flexible qui échappe au bail commercial, bénéficier de services bureautiques et développer son réseau professionnel en discutant avec d’autres coworkers. Pour les grandes entreprises, c’est partager des idées et des savoirs avec d’autres sociétés, motivant les salariés et favorisant l’émulation et l’innovation.

nextdoor-TPE
Le tout jeune créateur de start-up bénéficie des services du coworking. © Nextdoor

Un tiers lieu d’échanges et de convivialité sur fond de business

Lutter contre l’isolement du jeune chef d’entreprise, nouer des liens pour enrichir sa réflexion et son carnet d’adresses, s’insérer au plus vite dans le monde des affaires sont les atouts des espaces de coworking. Et si la location de salles, de bureaux fermés ou ouverts sont indispensables à la marche de l’entreprise, les espaces comme le lobby, le bar, la terrasse, la bibliothèque, la salle de jeux… s’avèrent primordiaux pour faciliter le contact. L’ère de la conversation auprès de la machine à café est révolue. Certains centres de coworking organisent même des évènements, des apéros, des conférences, des workshops…Tout se passe dans un environnement riant, épanouissant, détendant, propice à la discussion non conventionnelle ce qui n’empêche pas de tisser des liens et de faire du business.

coworking-cafet-spaces
Une pièce détente pour partager repas, café, organiser coktails entre diverses sociétés de coworkers. © Spaces

Autre avantage du coworking : les tarifs flexibles

Pour une jeune entreprise ou pour une société qui fait face à un développement rapide ou a besoin momentanément, pour travailler un projet de m² supplémentaires, l’espace de coworking est une aubaine. Aucun engagement de durée comme dans un bail commercial 3/6/9 ans mais un abonnement à la carte : à l’heure, à la journée, au mois. Le coût dépend de l’emplacement, du standing des locaux et du temps d’occupation. Plus ce dernier est long, plus il est avantageux. A la journée, le coût moyen évolue entre 20 et 35 €, au mois entre 150 et 500 €.

terrase-ivry
Dans les grandes villes, les terrasses sont appréciées des coworkers. © Deskeo