Vinci lance sa démarche Open Work pour les bureaux d'entreprise

Vinci lance sa démarche Open Work pour les bureaux d'entreprise
partage(s)

Avec l’immeuble «  In Situ » à Boulogne, Vinci Immobilier concilie les attentes des investisseurs et des utilisateurs non seulement en matière de consommation énergétique mais aussi au niveau de la modularité du bâtiment, de son évolutivité à moyen terme, du confort des salariés. Un tout qui est le fondement de sa démarche Open Work.

Le promoteur Vinci Immobilier installe son siège social dans l’immeuble « In Situ » construit,  en copromotion avec Nexity, dans le quartier Rives de Seine, à Boulogne. Sur 12 000 m² de surface totale, il occupe 5 500 m². Une surface sur laquelle il a mis à profit quelques composantes d’Open Work.

La démarche Open Work est la modélisation d’une démarche d’excellence qui recherche et capitalise les bonnes pratiques, favorise l’intégration de services et reste évolutive ».

Patrick Supiot, directeur général adjoint Immobilier d’Entreprise chez Vinci Immobilier

Open Work : 8 critères passés au crible

Pour arriver à cette fameuse démarche d’excellence,  huit facteurs sont analysés :

  1. La modularité : pour multiplier les possibilités d’usage, créer des espaces temporaires, mutualiser les espaces comme les auditoriums ou les business center et les ouvrir à des utilisateurs extérieurs pour créer plus de valeur.
  2. L’évolutivité : mettre en œuvre des mesures permettant une amélioration ultérieure de la performance énergétique (Bepos Ready), surdensifier les surfaces en rez-de-chaussée ou au premier étage, facilement accessibles.
  3. La maintenabilité : intégrer, dès la conception du bâtiment la nécessité d’une maintenance facile et efficace avec un Facility Manager
  4. La maîtrise des charges : estimer les charges d’exploitation dès le stade du permis de construire et s’engager sur leur niveau
  5. La végétalisation : multiplier les apports naturels à la fois par le traitement des espaces verts et la localisation des terrasses végétalisées et accessibles, celles-ci pouvant faire l’objet d’espaces de détente mais aussi de réunion.
  6. L’ergonomie et le design : proposer en amont des space plannings pour une bonne appréhension du projet des futurs utilisateurs, mettre en place des paliers multifonctions avec tisaneries, espace de réunion express…
  7. Le confort : privilégier l’apport en air naturel soit par des ouvrants de ventilation pour chaque bureau ou par l’amélioration des débits d’air neuf, limiter les nuisances sonores avec des espaces à acoustique renforcée pouvant servir de salles de silence ou de zones de confidentialité.
  8. La santé : concevoir des bâtiments avec lumière naturelle et triple orientation, assurer la qualité de l’air avec un cahier des charges, favoriser l’usage des escaliers, aménager dans la mesure du possible un espace sport/fitness

Bon à savoir

La livraison d’un immeuble de bureaux dure en moyenne trois ans. Trois années pendant lesquelles les usages et les habitudes évoluent à très grande vitesse. D’où le besoin de pouvoir se projeter sur l’évolution des plateaux de bureaux, des espaces communs intérieurs ou extérieurs, d’une offre de restauration adaptée.

La rédaction vous conseille :