Bureaux : les villes les plus chères du monde

Dans le secteur de l'immobilier de bureaux, Londres est la capitale la plus chère du monde. © peresanz
partage(s)

Avec un m² à 2 178 €/an, Londres confirme sa position de marché de bureaux le plus cher du monde, suivie de loin par Hong-Kong à 1 520 €/m²/an et New York à 1 080 €/m²/an. Paris arrive en 10e position à 799 €/m²/an.

Pour la troisième année consécutive, Londres occupe la place de leader dans le classement annuel des dix villes les plus chères du monde, effectué par Cushman & Wakefield.  Ce classement, résultant de l’étude « Office Space Across The World », porte sur le m² loué dans un quartier « prime » comme West End à Londres, Midtown à New York, Central Words à Tokyo, QCA à Paris…

Europe : Londres suivie par Moscou et Paris

L’une des caractéristiques des marchés européens est de manquer d’offre de bureaux neufs correspondant à une demande de qualité de l’emplacement mais aussi de qualité de l’espace de travail dans un marché de l’emploi très concurrentiel.

  • Londres : chef de file du marché mondial et européen.

Les loyers les plus élevés de Londres se situent dans le West End, puis dans la City. Avec cependant une forte amplitude : 2 178 €/m²/ an  dans West-End contre  800 à 900 €/m²/an dans la City. Cependant, en 2014, les loyers n’ont augmenté que de 4,6 %, l’offre de grande qualité se raréfiant.

 Londres continue d’attirer les grandes entreprises internationales. Les conditions économiques au Royaume-Uni s’améliorent et la demande d’espaces de bureaux va augmenter en 2015. L’offre se réduit et une nouvelle croissance des loyers est attendue ».

Olivier Gérard, Président de Cushman & Wakefield France

  • Moscou plie mais ne rompt pas

Malgré une baisse de 17 % des loyers «  prime » due aux sanctions imposées, suite aux problèmes géopolitiques et notamment l’annexion de la Crimée, Moscou garde la seconde position dans le classement des villes européennes avec un m² à 980 €/m²/an et 6e dans le classement mondial.

  • Paris manque d’offre de qualité

Le loyer prime du quartier central des affaires (QCA) à 799 €/m²/an accuse une baisse d’une année sur l’autre. Ce mouvement est du essentiellement au nombre limité de transactions portant sur des actifs parisiens neufs ou restructurés.

Chiffres clés

Entre Paris et Londres, le prix du loyer « prime » est multiplié par plus de 2,5.

Asie-Pacifique : 5 villes dans le Top Ten du classement

L’activité locative se renforce en Asie Pacifique. Les marchés connaissent des taux de vacance inférieurs à 7 % et les valeurs locatives se maintiennent malgré l’arrivée de gros projets.

  • Hong-Kong, 2e place mondiale et 1re place régionale à 1 520 €/m²/an.
  • New Delhi, 5e place mondiale et 2e place régionale à 988 €/m²/an.
  • Tokyo, 7e place mondiale et 3e place régionale à 976 €/m²/an.
  • Pékin, 8e place mondiale et 4e place au niveau régionale à 860 €/m²/an.
  • Sydney, 9e place mondiale à 814 €/m²/an.

Amérique du Nord : la reprise fait bouger les lignes

La reprise de l’économie en Amérique du Nord se fait nettement sentir sur New York qui occupe la troisième place du classement mondial contre la cinquième l’an dernier.  Le loyer « prime » sur la 5e avenue peut atteindre les 1080 €/m² /an ou 870 €/m²/an dans le secteur Midtown de Manhattan. Sur New York, quelques méga-deals ont alimenté le marché dans les tours du World Trade Center.

Chiffre clés

Les loyers mondiaux ont progressé de 7 % en 2014