Marseille : l'immobilier de bureaux a la cote

Marseille : l'immobilier de bureaux a la cote
partage(s)

Après des années de morosité, le marché de bureaux repart dans la cité phocéenne avec, pour opération emblématique, la « Marseillaise » de Jean Nouvel.

Beau temps sur le Vieux Port, redonné aux piétons, sur le quai d’Arenc qui vont s’enorgueillir de nouvelles tours et aux abords du stade Vélodrome également bordé d’immeubles d’entreprises. En 2014, le niveau des transactions immobilières de bureaux marseillais a enregistré un taux record, le plus haut depuis dix ans.

Chiffre clés

94 000 m² de bureaux ont été placés en 2014 soit  une augmentation de 46 %.

Euroméditerranée, locomotive de l’agglomération marseillaise

Sur un périmètre d’intervention de 480 hectares, Euroméditerranée, établissement public d’aménagement, pilote la plus grande opération de rénovation urbaine d’Europe et construit une « nouvelle ville  sur la ville ». Au total de cette phase appelée Euromed 1 et lancée voici 20 ans, plus d’un million de m² de bureaux et locaux d’activités seront construits ou réhabilités. Ce secteur anime fortement le marché, concentrant plus de la moitié des transactions mais aussi 40 % de l’offre. Parmi les opérations les plus emblématiques :

  • la réhabilitation des Docks dans le quartier de la Joliette,
  • le centre commercial des Terrasses du Port,
  • la tour CMA/CGH de l’architecte Zaha Hadid, entièrement occupée,
  • la « Marseillaise » de l’architecte Jean Nouvel et ses 35 000 m² dont 20 000 m² sont d’ores et déjà loués.

Bon à savoir

L’offre a fortement progressé l’an dernier, dépassant 143 000 m² dont 91 500 m² de grandes surfaces sur Euromed et sur Marseille Sud. D’ici 3 ans, environ 15 000 m² de bureaux neufs sont être livrés chaque année, notamment dans Euromed.

Des loyers immobiliers de bureau à la hausse

Dans ce contexte de marché actif, les loyers en ont profité pour grimper. La valeur moyenne des transactions de bureaux neufs se hisse à 270 €/m²/an, dopée par la commercialisation de la « Marseillaise » à 275/285 €/m²/an. La valeur locative des bureaux de seconde main évolue entre 120 et 180 €/m²/an selon la surface et l’emplacement.

Le marché marseillais revient à ses fondamentaux tant en volume placé qu’en répartition par qualité de surfaces ou de localisation. Il faut cependant rester vigilant sur les prix et proposer un immobilier diversifié et adapté aux moyens financiers de l’ensemble des entreprises phocéennes ».

Lucile de Malet, directrice de l'agence Marseille-Aix de DTZ