A 244 m, la tour « The Link » sera la plus haute de La Défense

A 244 m, la tour « The Link » sera la plus haute de La Défense
partage(s)

La tour The Link, le tout dernier projet de construction de La Défense, va consacrer l’ouverture du quartier d’affaires en venant de Paris. Une tour de haute envergure dont tous les bureaux sont éclairés par la lumière naturelle, pour le confort des salariés.

La Défense à l’heure des tours de bureaux

La Défense, le premier quartier d’affaires en Europe, n’en finit pas de construire ou de réhabiliter des tours de bureaux offrant ainsi un parc de grande qualité environnementale et de grand confort pour les salariés des entreprises nationales ou internationales. Sur une parcelle de 6 500 m² s’élève l’immeuble Le Michelet, bien connu des habitants de Puteaux. Sièges sociaux et entreprises internationales exigent, pour leur « vitrine », des tours modernes par leur architecture mais surtout par leur performance environnementale (HQE, BREEAM, Effinergie…). Toutes les tours en construction et livrables d’ici 2020 répondent d’ailleurs à ce cahier des charges telles Saint-Gobain (49 000 m²),Trinity (49 500 m²), Alto (51 000 m²), Landscape (72 000 m²).

« The Link » : 120 000 m² de surface et des bureaux en lumière naturelle

Prochainement, c’est sur ce terrain appartenant au Groupama, en même temps utilisateur, que va se construire une nouvelle tour, imaginée par Philippe Chiambaretta, fondateur de l’agence d’architecture PCA-Stream, également concepteur de l’immeuble #Cloud-Paris dans le 2e arrondissement. « The Link » n’a pas fini de faire parler d’elle, se distinguant des autres tours en construction ou en projet dans sa conception qui permet de proposer 100 % de bureaux en premier jour :

  • 6 500 m², la plus grande parcelle libérée depuis 30 ans à La Défense.
  • 244 m de hauteur, future plus haute tour de France.
  • 120 000 m² de surface utile, un gabarit très rare.
  • 2 tours en une, (244 et 167 m) reliées par 32 passerelles, des "links", un concept inédit.
  • Des plateaux de 3 000 m² voire de 6 000 m² pouvant héberger des business units de 500 personnes, favorisant l’unité mais aussi l’échange, sans ascenseur.
  • 2 700 m² d’espaces verts répartis dans les étages (29 jardins, terrasses et rooftop).
  • Une façade photovoltaïque répondant à 25 % des besoins en éclairage.
  • Une palette de services : 2 sky lobbies, 10 restaurants et cafés, 2 000 m² affectés aux sports, 3 auditoriums.
link-rooftop
Rooftop d'une des deux ailes de la tour Link. © PCA-Stream/Philippe Chiambaretta