Avec 1 750 000 m² de chantiers, le Grand Paris affiche des chiffres historiques

Avec 1 750 000 m² de chantiers, le Grand Paris affiche des chiffres historiques

Les grues s’agitent dans la capitale comme dans l’agglomération parisienne, les livraisons se multiplient. Plus que jamais la région confirme son dynamisme avec une forte concentration dans Paris intramuros.

Immobilier d'entreprise : 1 750 000 m² de chantier pour le Grand Paris

L’étude Grand Paris Office Crane Survey, du cabinet d’audit Deloitte, confirme le dynamisme du Grand Paris en immobilier d’entreprise. Au 30 septembre, l’encours de la production neuve s’élevait à 1 750 000 m² et enregistrait une progression de 90 000 m² ( + 5 %) en six mois et de 33 % en dix huit mois. On compte ainsi :

  • 31 nouveaux chantiers.
  • 41 % des surfaces en chantier sont pré-commercialisées.
  • 107 opérations en cours.
  • 448 379 m² livrés en six mois.

La demande des utilisateurs, pour des bureaux neufs bien desservis, est très soutenue. La centralité ainsi que la capacité à attirer et à retenir les talents ont un effet important sur le développement des projets dans le secteur des affaires de l’Ouest et surtout Paris intramuros »

Brice Chasles, Associé Real Estate Advisory chez Deloitte.

Paris frôle le pic historique d’immeubles neufs livrés

Avec un printemps particulièrement florissant, Paris approche ses records de production avec 57 grues et près de 750 000 m² de chantiers. Paris enregistre un niveau de production qui équivaut à plus de deux fois la moyenne de production calculée sur 14 ans soit 350 000 m². Enfin, la capitale confirme sa tendance à la centralisation avec 43 % des surfaces en chantier dans Paris intramuros. 40 % des surfaces en chantier ont été lancées pré-commercialisées comme les tours Duo (90 000 m²) futur siège de Natixis et l’immeuble Pont d’Issy (54 000 m²), futur siège d’Orange.

Les Hauts-de-Seine rebondissent et sont chefs de file de la petite couronne

Avec 37 chantiers sur 805 000 m², + 15 % sur six mois, l’Ouest parisien confirme son rebond avec une croissance de production de 70 % sur 18 mois. Un score qui permet au département de repasser au dessus de la moyenne historique de l’étude située à 730 000 m² et qui n’avait pas été observée depuis 2015. La Seine Saint Denis et le Val de Marne creusent leur recul avec à peine 27 000 m². L’opération Influence 2.0 à Saint-Ouen représente 90 % du volume d’activité mis en chantier localement.