Belle performance des bureaux lyonnais au premier semestre 2016

Belle performance des bureaux lyonnais au premier semestre 2016
partage(s)

Avec 130 000 m² de bureaux commercialisés, le marché lyonnais affiche l’un de ses meilleurs résultats de la décennie, pour un premier semestre. Les loyers restent globalement stables.

Les transactions de plus de 1 000 m² mènent le jeu à Lyon

A l’inverse de 2015 où le premier semestre avait été terne en termes de demande placée, les six premiers mois de 2016 se sont terminés en apothéose. Ce sont les transactions supérieures à 1 000 m² qui sont le principal moteur du marché, représentant 57 % des commercialisations. Le rebond, depuis l’an dernier, est spectaculaire, tant en volume avec 74 000 m² contre 28 000 m², qu’en réalisations ( 29 transactions contre 9). Les grandes signatures de bureaux neufs se concentraient sur l’Ouest lyonnais au premier trimestre. Au second semestre, ce sont les principaux secteurs de Lyon intramuros, que sont La Part-Dieu, Tonkin et Préfecture, qui profitent et très nettement dans l’ancien. Ce rythme soutenu des commercialisations n’a toutefois pas mis fin à la hausse des disponibilités de l’offre, notamment en périphérie et sur des biens de seconde main.

Un loyer moyen de 180 €/m²/an mais avec des disparités

Le loyer moyen pour les surfaces de première main s’établit à 180 €/m²/an pour les prises à bail observées au 1 er semestre 2016, avec une amplitude large de 130 à 240€/m²/an selon les micromarchés. Sur le marché de seconde main, le loyer moyen se situe à 165 €/m²/an et peut atteindre 200 € /m²/an à La Part-Dieu.

La très bonne tenue du marché lyonnais booste la construction des bureaux. Après une année 2015 record en termes de livraison, un peu moins de 120 000 m² neufs sont attendus cette année. Seuls 22 400 m² de ces futurs bureaux sont disponibles parmi les livraisons du second semestre ».

Magali Marton, directrice des Etudes de Cushman & Wakefield