Bureaux : Paris et La Défense renouent avec les demandes de grandes surfaces

Bureaux : Paris et La Défense renouent avec les demandes de grandes surfaces
partage(s)

En Île-de-France, Paris et La Défense séduisent les utilisateurs de grandes surfaces de bureaux alors que la périphérie fait grise mine. Les loyers s’érodent légèrement.

Lourdement impacté en 2015, le segment des grandes surfaces, supérieures à 5 000 m², retrouve des couleurs au premier semestre 2016 avec 31 transactions totalisant 378 000 m². L’activité est mieux orientée même si la surface moyenne des transactions reste faible, autour de 12 000 m². Les surfaces les plus demandées oscillent entre 5 000 et 10 000 m².  Les méga-mouvements sont absents du marché depuis 2012.

Paris crée l’évènement avec une part de marché record sur les grandes surfaces. La capitale continue de séduire avec des éléments de qualité intrinsèque et une centralité des immeubles ainsi qu’une majorité d’implantations louées entre 450 et 550 €/m²/an ».

Nicolas Coutant, directeur du pôle Grands Comptes chez Cushman&Wakefield

Paris et La Défense mènent le jeu sur les grandes surfaces

A Paris, les transactions se sont multipliées dans le Quartier Central des Affaires que forment les 8 et 9e arrondissements ainsi que dans d’autres arrondissements comme les 12 et 19e à l’Est et le 13e au Sud. Elles représentent près de 50 % du marché. La Défense fait preuve d’une vitalité spectaculaire avec 133 000 m² placés. A l’inverse, les résultats sont un peu décevants dans le Croissant Ouest avec 33 000 m² seulement. La demande reste forte pour des immeubles neufs ou restructurés soulignant l’intérêt des utilisateurs pour des locaux flexibles et adaptés aux nouvelles formes de travail.

Bon à savoir

Les valeurs locatives montrent un léger effritement sur un an avec une moyenne établie à 400 €/m²/an contre 420 €/m²/an en 2015 et 440 €/m²/an en 2014. La moitié des surfaces transactées se louent entre 290 et 530 €/m²/an.