Île-de-France : Stabilité des transactions locatives de bureaux au 1er trimestre 2017

Île-de-France : Stabilité des transactions locatives de bureaux au 1er trimestre 2017
partage(s)

A 21,5 %, le niveau d’accompagnement des transactions locatives de bureaux reste sable par rapport au trimestre précédent. Toutefois, les disparités existent en fonction des surfaces et des secteurs de l’Île-de-France.

Les transactions locatives de bureaux en Île-de-France au point mort

Les mesures d’accompagnement relatives à la location des bureaux sont révélatrices de l’état du marché locatif. Plus le marché est difficile, plus les mesures d’accompagnement sont élevées. A l’inverse, leur réduction laisse entrevoir une situation plus fluide, nécessitant moins de mesures d’accompagnement.

Bon à savoir

Entre le loyer affiché dit « facial » et celui réellement versé, il existe des mesures d’accompagnement qui vont, pour les locataires, de loyers progressifs aux travaux d’aménagement, en passant par des franchises de loyers.

Un taux des mesures d'accompagnement variant de 14,1 % à 24,2 %

Selon le GIE Immostat qui regroupe les principaux conseils en immobilier d’entreprise, le taux moyen des mesures d’accompagnement varie suivant les secteurs de l’Île-de-France. Dans la région francilienne, le GIE souligne que ce taux est de 14,1 % dans Paris Centre-Ouest (hors QCA), de – 2 % par rapport au trimestre dernier. En première couronne, ce taux s’élève à 24, 2 %, en stabilité.

Bon à savoir

Les surfaces supérieures à 5 000 m² bénéficient d’un accompagnement plus important que celles d’une superficie inférieure. Toutefois, celui-ci s’amenuise.