Les centres commerciaux à l’ère du 3.0

Les centres commerciaux à l’ère du 3.0
partage(s)

Le SIEC tient salon au Cnit, jusqu’au 18 juin. Rendez-vous annuel incontournable des professionnels de l’immobilier, il a pour thématique cette année : les centres commerciaux, incarnation du commerce 3.0 ou comment le centre commercial devient un style de vie.

Précurseur des tendances et des ambitions de demain, le SIEC met à l’honneur cette année l’entrée des centres commerciaux dans une nouvelle ère, celui du commerce 3.0 ou comment le centre commercial, acteur connecté physiquement et virtuellement aux consommateurs, a su rassembler et développer, en un lieu unique, bien plus qu’un simple lieu de commerce.

Les centres commerciaux sont parfois jugés obsolètes. Bien au contraire, des services spécifiques sont développés pour attirer et faire consommer les clients différemment. Plus agiles et mieux structurés que les autres acteurs, ils incarnent le commerce de demain ».

Julie Valode Rauber, directrice du SIEC

Le centre commercial, dernière génération

Ils ont pour nom Le Wawes, l’Atoll, Qwartz, les Terrasses du Port, Cap 3000, Polygone Riviera, Odysseum, Val d’Europe, So Ouest, Aéroville... Tous ces centres veulent emmener le chaland dans d’autres contrées. Mais la destination n’est guère lointaine et son but le shopping. Tout est organisé pour que la journée lèche-vitrine ne se transforme pas en une corvée mais devienne au contraire un moment de plaisir et de détente entre amis ou en famille.

Le commerce 3.0 et la « phygitalisation »

Hier opposés, le commerce physique et le commerce virtuel sont désormais complémentaires. L’irruption du Big Data dans les centres permet de mieux connaître les besoins et les désirs des clients. L’offre s’adapte à la demande à la fois consumériste et épicurienne aboutissant au commerce 3.0. Désormais, tous les nouveaux centres commerciaux sont dans le processus de phygitalisation alliant le commerce physique en magasin au digital. Parmi les nouvelles tendances :

  • « Le click and collect », achat sur Internet et retrait en point relais.
  • Géolocalisation dans le centre avec messages sur smartphone pour informer des offres promotionnelles.
  • Balises de tracking à l’intérieur du centre pour envoyer des offres personnalisées mais aussi pour suivre le client, le temps passé, etc.
  • Espaces détente totalement connectés

Le commerce sociétalement responsable

Allant vers le 3.0, le commerce, les bureaux comme la logistique n’échappent pas à la dimension de développement durable qui dépasse les certifications et labels désormais maîtrisés sur les bâtiments et s’étend à la dimension sociétale de l’entreprise qu’il s’agisse de l’investisseur du centre commercial, des différents utilisateurs que sont les commerçants, les franchisés, les enseignes, et les clients. Un label responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE) dédié aux centres commerciaux est en préparation.

Le développement durable comporte un volet social, environnemental et économique. Il est créateur de valeur pour les investisseurs et n’affecte en rien le rendement ».

Sandrine Lafon-Ceyral, directrice de l’Asset Management d’Amundi Immobilier  

Le Siec’LAB : un incubateur pour les start-up

Le SIEC n’est pas réservé qu’aux grands investisseurs, fonciers ou autres, imaginant les centres commerciaux de demain. Il s’ouvre, cette année, à l’univers des start-up proposant un produit ou un service innovant pour le commerce. Quatre start-up sont en lice pour décrocher le prix du produit ou du service innovant :

  1. Iris France, concepteur et constructeur d’un véhicule électrique monoplace, à surélévation, à destination de la surveillance et de la prévention en complément de la vidéo surveillance et des patrouilles pédestres.
  2. My Pop Corner, un site Internet pour la réservation d’espaces éphémères.
  3. Retency permettant aux commerçants traditionnels de connaître le nombre de visiteurs, les nouveaux visiteurs, la duplication, le parcours, le temps passé, l’impact d’une campagne de géolocalisation…Avec une seule prise électrique.
  4. Touch & Sell, application de présentation commerciale sur tablette qui gère tous types de fichiers et permet une mise à jour de son contenu à distance.