Les mesures d’accompagnement progressent à nouveau en Île-de-France

Les mesures d’accompagnement progressent à nouveau en Île-de-France
partage(s)

Alors que les mesures d’accompagnement, en Île-de-France, avaient baissé au dernier trimestre 2014, elles accusent à nouveau une hausse de 0,3 points pour se situer à 20,5 % en moyenne, signe d’un marché tendu sur le premier semestre.

Derrière la stabilité affichée des loyers de bureaux se cachent bien souvent des mesures d’accompagnement. Selon le nouvel indicateur Immostat portant sur le premier trimestre 2015, en Île-de-France, celles-ci ont repris une pente ascendante. Cette hausse reflète un marché tendu et indique que les investisseurs sont prêts à faire des concessions pour louer.

Chiffres clés

Taux d’accompagnement :

  • 20,5 % T1 2015, 
  • 20,2 % T4 2014,
  • 20,6 % T3 2014

Un taux moyen de 20,5 %, mais des disparités

Le taux moyen de 20,5 % varie  selon les secteurs mais aussi selon les surfaces. Il peut aller de 12,7M dans Paris Centre Ouest (hors QCA) à 21,6 % à La Défense et bien au-delà dans Paris Sud. Par ailleurs, pour les surfaces de plus de 5 000 m², les mesures d’accompagnement sont plus importantes et peuvent être majorées de 2,7 points au premier trimestre 2015 par rapport aux transactions portant sur des surfaces inférieures.

Que recouvrent les mesures d’accompagnement ?

Ces mesures s’appuient sur trois formes d’aménagement :

  1. Les franchises de loyers allant de 1 mois à 2 mois et demi par année ferme d’engagement selon l’emplacement
  2. Les travaux
  3. Les loyers progressifs

Bon à savoir

Le taux d’accompagnement représente le poids de ces aménagements par rapport au revenu total qui serait obtenu au prix de loyer facial sur la durée ferme du bail.

Le calcul de l’indicateur

Le niveau des mesures d’accompagnement est calculé sur les transactions locatives de bureaux de plus de 1 000 m² réalisées en Ile de France, sur les 12 derniers mois.  Les données utilisées dans le calcul de cet indicateur se basent sur les transactions réalisées par les membres du GIE Immostat. Ce qui permet d’atteindre une couverture de la demande placée sur les 12 derniers mois de :

  • 66 % sur les transactions >1 000 m²
  • 75 % sur les transactions >5 000 m²

Bon à savoir

Immostat fournit des analyses de ces mesures par secteur, par tranche de surface ainsi que par ville avec un historique remontant au 4e trimestre 2012.