Marseille : un premier semestre décevant pour le marché de bureaux

Marseille : un premier semestre décevant pour le marché de bureaux

Timide demande placée, avec à peine 28 000 m² au premier semestre, en continuité avec la baisse enregistrée ces dernières années sur Marseille, les valeurs locatives des bureaux restent contenues.

La cité phocéenne dispose d’un nombre d’atouts incontestables qu’elle a valorisé ces dernières années en termes de qualité de vie, de culture, de rénovation de quartiers, de logements, de bureaux neufs…Pourtant, malgré une conjoncture économique qui reprend de la vigueur dans les Bouches-du-Rhône, Marseille n’en profite pas.

28 000 m² de bureaux commercialisés en 6 mois à Marseille

Pour le marché marseillais, ce chiffre est décevant, actant d’une baisse de 12 % par rapport à l’an dernier et à époque comparable et de 15 % par rapport à la moyenne décennale (33 800 m²) toujours à période comparable. Un chiffre dû à l’absence de transactions supérieures à 1 000 m² notamment sur Euroméditerranée 1.

Les loyers des bureaux sont globalement stables

Selon Cushman & Wakefield, la concentration de quelques grands mouvements sur Euroméditerranée 1 explique une stabilité relative des valeurs locatives :

  • 250 €/m²/an dans le neuf sur Euromed 1.
  • 125 €/m²/an dans l’ancien avec une amplitude allant de 100 €/m²/an dans le Nord et la Vallée de l’Huveaune et autour de 190 €/m²/an sur Euromed 1.

Bon à savoir

L’offre s’alourdit notamment sur les surfaces supérieures à 1 000 m² de seconde main alors que l’offre neuve reste faible, concentrée sur Euromed 1 en attendant qu’une offre neuve alternative bien connectée aux transports en commun émerge dans le Nord ou dans l’Est via deux opérations tertiaires présentées entre 170 et 180 €/m²/an.