2018 s’annonce prometteuse pour l'immobilier de bureaux en Île-de-France

2018 s’annonce prometteuse pour l'immobilier de bureaux en Île-de-France

La bonne performance de 2017 devrait se maintenir voire être dépassée en 2018. La visibilité à long terme des entreprises retrouvée, une plus grande consolidation de la demande exprimée et d’importantes opérations déjà en cours renforcent cet optimisme.

Marché des bureaux franciliens : 2,6 millions de m² attendus pour 2018

Après les très bons résultats de 2017 liés à d’importantes transactions réalisées en fin d’année, avec une demande placée dépassant les 2,6 millions de m², le marché des bureaux devrait atteindre et peut être même franchir ce seuil en 2018. C’est du moins ce que projette CBRE en s’appuyant sur une série d’indicateurs :

  • La solidité du socle des demandes de PME assurant la vitalité des surfaces de moins de 5 000 m²
  • Une anticipation des grandes entreprises dans leurs décisions de déménager
  • Une insuffisance de l’offre neuve disponible dans Paris et l’Ouest francilien
  • Une tension à la hausse locative là où le taux de vacances est bas

Une belle année en vue pour les surfaces de bureaux supérieures à 5 000 m²

Selon le conseil en immobilier d’entreprise, tous les facteurs sont réunis pour que l’année soit dynamique sur les grandes surfaces. D’autant que des négociations en cours sont d’ores et déjà bien supérieures à celles de l’année précédente à époque comparable :

  • Fusions et acquisitions records en 2017
  • Guerre des talents provoquant la recherche de locaux toujours plus attractifs et centraux
  • Digitalisation des entreprises obligeant les patrons à révolutionner les modes de travail
  • Accélération et anticipation des décisions immobilières face à une offre de qualité limitée.

Nous assistons à un changement de paradigme des moteurs de la demande : lorsqu’avant elle était essentiellement motivée par les réductions des coûts, elle est aujourd’hui plus qualifiée montrant une véritable confiance des entreprises »

Grégoire de La Ferté, Executive Director Bureaux Île-de-France chez CBRE.

Un fort dynamisme pour les surfaces de bureaux inférieures à 5 000 m²

Pour des raisons différentes selon les sites, la demande sur des surfaces inférieures à 5 000 m² devrait s’amplifier :

  • Paris Centre Ouest enregistre toujours un réel engouement. Déjà, une dizaine de transactions de plus de 1 000 m² sont en cours. Les immeubles supérieurs à 5 000 m² mais divisibles sont recherchés.
  • Le Nord et l’Est de la région Ile de France vont profiter de l’impulsion des JO de 2024 et du Grand Paris.
  • Le Sud et l’Ouest de la région devrait voir une accélération du report parisien avec une rue des utilisateurs sur Neuilly et Levallois. La Défense et le péri-Défense devraient aussi connaître une prochaine offre haut de gamme. Enfin, la première couronne Sud pourrait devenir un marché d’atterrissage, notamment pour les utilisateurs parisiens insatisfaits.