Les loyers des bureaux en région triplent d'une station de tramway à une autre

Les loyers des bureaux en région triplent d'une station de tramway à une autre

Dans les métropoles régionales, les dessertes des transports en commun conditionnent l’installation des entreprises. Mais selon les stations de métro ou de tramway, et l’ampleur du marché, la valeur locative peut varier de 80 à 270 €/m²/an.

Le transport en commun, un outil pour valoriser chaque métropole

Le conseil en immobilier d’entreprise, Cushman & Wakefield, a étudié le marché tertiaire de sept métropoles régionales que sont Bordeaux, Lyon, Marseille, Montpellier, Rennes, Strasbourg et Toulouse. Des capitales régionales qui n’ont pas la même taille mais qui affichent une réelle volonté de jouer un rôle important dans le développement des territoires et de conforter leur rang de métropoles.

Les ambitions de ces métropoles en termes de programmation tertiaire sont grandes et toutes veulent être en capacité d’attirer des entreprises en proposant de nouveaux concepts immobiliers hyper connectés au réseau des transports en commun ».

Magali Marton, directrice des Etudes de Cushman & Wakefield.

Des loyers de bureaux moins contrastés le long des transports

De l’étude menée par Cushman & Wakefield sur les valeurs locatives correspondant, pour chaque marché et chaque station de métro ou de tramway, il ressort quelques grandes lignes :

  1. Une amplitude des loyers resserrée pour les marchés de Bordeaux, Montpellier, Rennes, Strasbourg et Toulouse avec des valeurs moyennes s’échelonnant de 120 à 170 €/m²/an/HC/HT.
  2. Un grand écart dans les deux premières métropoles régionales allant de 110 à 270 €/m²/an à Lyon et de 100 à 270 €m²/an à Marseille. Ce sont aussi les deux villes où les bureaux peuvent franchir les 200 €/m²/an.  

valeurs_locatives_bureaux_province