Lyon : le marché des bureaux en repli faute de grandes transactions

Lyon : le marché des bureaux en repli faute de grandes transactions

Le second marché tertiaire, après l’Ile de France, est en net recul au premier semestre. Lyon intramuros souffre davantage que la périphérie.

A l’image du marché de l’Île de France en repli de 22 % au premier semestre, le marché lyonnais est en repli, de façon plus significative encore, de 32 % avec seulement 74 000 m² placés.

Chiffres clés

74 000 m² de bureaux placés, soit - 32 % par rapport à la même période de 2014 et le niveau le plus bas depuis 10 ans.

Une forte disparité entre les surfaces et les secteurs

Le marché du neuf ou de l’ancien, des grandes ou des petites surfaces, de Lyon intramuros ou des secteurs périphériques est très hétérogène comme l’indique l’étude réalisée par BNP Paribas Real Estate Transaction.

L'immobilier neuf de bureaux s’écroule, le seconde main sauve la mise :

  • - 58 % dans le neuf dans une offre qui a augmenté de 30 %
  • + 15 % dans l’ancien dopé par les petites transactions

Les petites surfaces se louent, les grandes sont en stand by

Le marché est essentiellement porté par la demande de petites et moyennes surfaces, de 200 à 2 000 m². Les grandes transactions signées se font attendre, les délais de décision des entreprises à déménager ou à se regrouper ou à s’agrandir étant de plus en plus longs.

Lyon s’essouffle, la périphérie s’anime

Confluence poursuit sa mutation côté Rhône, La Part-Dieu entame aussi une période de grandes transformations et les entreprises attendent pour se positionner sur des produits dernière génération. Gerland n’a pas conforté sa performance de 2014. A l’inverse, dans l’Est lyonnais, le secteur Carré de Soie, à cheval sur la commune de Villeurbanne et de Vaulx-en-Velin affiche un très bon dynamisme et remporte même le record du plus gros deal du semestre :

  • 12 600 m² pris à bail par Adecco.

Bon à savoir

Les valeurs locatives « prime » dans Lyon même se maintiennent dans le neuf autour de 300 €/m²/an et dans l’ancien autour de 200 €/m²/an. Sur Villeurbanne ou Vaulx-en-Velin, les loyers sont inférieurs de 20 à 40 %.

La rédaction vous conseille :