Grand Paris : le « supermétro » va booster l'immobilier de bureaux !

Grand Paris : le « supermétro » va booster l'immobilier de bureaux !

Le Grand Paris Express va profondément changer le visage de la métropole parisienne dans les prochaines années. Quels sont les territoires qui vont le plus profiter de l'attractivité offerte par le nouveau réseau de transport ?

Immobilier de Bureaux : un besoin de surfaces de 4,5 millions de m²

Le Grand Paris Express, futur réseau de transport francilien, va offrir de nouveaux gains d’accessibilité à certains territoires et renforcer l’attractivité internationale de Paris dans les 15 années à venir. Pour identifier les opportunités tertiaires du Grand Paris, CBRE, société spécialisée dans l’immobilier d’entreprise, a analysé les perspectives économiques de la métropole, afin de quantifier les besoins de surfaces à venir et d’identifier les territoires les plus porteurs. Selon cette étude, la croissance économique et l’appétit des entreprises pour le neuf permet d’anticiper un besoin de surfaces neuves et restructurées de l’ordre de 4,5 millions de m² dans les 5 prochaines années, soit environ 600 000 m² de plus que le rythme de production moyen. « Entre surdensité et surcapacité, les territoires porteurs vont être amenés à repenser l’urbanisme, et notamment se développer en hauteur », explique Fabrice Allouche, Président de CBRE France.

Bon à savoir

Dans le quartier « Nanterre La Folie », le loyer prime atteindra 450 € en 2028, contre 380 € aujourd’hui.

La Défense : bientôt la 1re concentration tertiaire d’Europe ?

Bénéficiant d’une renommée internationale et second pôle tertiaire français après le Quartier Central des Affaires de Paris, La Défense va profiter des effets d’entrainement du Grand Paris Express (GPE) et de l’extension du RER E (projet Eole) pour accroître son attractivité. Le potentiel de renouvellement du côté de Nanterre renforcera également l’appétence des grandes entreprises pour ce territoire. Autre territoire prometteur, « Châtillon-Montrouge/Bagneux », dans le sud des Hauts-de-Seine, bénéficie à la fois du dynamisme parisien et de l’impulsion de l’ouest. Les gains d’accessibilité serviront de « boosters » aux projets ambitieux d’un grand marché du Sud parisien. Les gains offerts par les nouvelles infrastructures se répercuteront sur le marché immobilier tertiaire : le loyer prime à Châtillon-Montrouge devrait atteindre 380 € en 2028, contre 330 € aujourd’hui.

Avec 57,2 millions de m², la région Ile-de-France dispose du plus grand parc de bureaux européens. Depuis 2000, jamais autant de surfaces n’auront été agréés qu’en 2016, anticipant pour la plupart les évolutions d’accessibilité offertes par le Grand Paris Express ».

Fabrice Allouche, Président de CBRE France.