La Défense : 4e quartier d’affaires dans le monde !

La Défense : 4e quartier d’affaires dans le monde !

Les tours de bureaux se multiplient à La Défense et apportent une offre qualitative de bureaux neufs correspondant aux nouveaux modes de travail. Son attractivité renforcée place le secteur dans le top 5 des quartiers d’affaires mondiaux.

Les facteurs d’attractivité des quartiers d’affaires font leur révolution

Ernst & Young et l’Urban Land Institute publient les résultats du premier baromètre d’attractivité des quartiers d’affaires mondiaux. Il s’appuie sur une quarantaine d’indicatifs quantitatifs, objectifs et comparables. Parmi les facteurs déterminants, ce barème révèle que la capacité urbaine à attirer des talents prend le pas sur tous les autres critères. Dans un contexte où les ruptures technologiques et générationnelles bouleversent les codes et les habitudes de travail, le capital humain est la préoccupation dominante des entreprises.

attractivité_La Défense_EY

La Défense, concurrent européen de la City

Le quartier d’affaires parisien arrive au 4e rang mondial. Si la City de Londres occupe la première place mondiale, suivie par Midtown à New York et Marunouchi à Tokyo, Paris occupe le second rang au niveau européen. Pour les auteurs de l’étude, La Défense bénéficie à plein de la forte concentration des groupes mondiaux en Île-de-France mais aussi de l’attractivité touristique de la capitale pour rivaliser avec Londres, New York et Tokyo. Par ailleurs, La Défense tire parti d’une politique volontariste de renouvellement du parc immobilier et foncier et du niveau d’équipement énergétique et technologique de ses tours.

classement_quartiers_affairesmonde

Quelques progrès à faire pour devenir « work, live and play »

Le bon classement du quartier d’affaires ne doit pas faire oublier quelques points à renforcer. Toujours selon l’étude, il faut améliorer « la proximité du marché et des clients » à savoir attirer à nouveau des sièges sociaux mondiaux ou européens en renforçant son aura à l’international. Pour progresser sur « la qualité de vie urbaine », le quartier devra travailler la mixité et l’attractivité urbaine du site en introduisant notamment des services, des loisirs, de l’offre culturelle pour fidéliser les salariés, les décideurs et les entrepreneurs.

classement_criteres_quartiersaffaires_La Defense

Dans la course à l’attractivité entre les grands quartiers d’affaires, l’enquête démontre l’importance cardinale de l’accès aux talents, la mixité des fonctions, l’ouverture aux start-up, l’adaptabilité aux nouvelles formes de travail ».

Marc Lhermitte, associé EY