Immobilier d'entreprise : bonne tenue des investissements au 1er trimestre 2015

Paris et l'Ile-de-France attirent la majorité des investisseurs, français ou étrangers  © fanfan
partage(s)

Le premier trimestre 2015 poursuit, en mieux, l’orientation donnée en 2014, démontrant ainsi une appétence certaine des investisseurs français et étrangers pour l’immobilier d’entreprise en général et celui de bureaux en particulier.

Belle performance que celle de l’immobilier d’entreprise en France que ce soit en bureaux ou en commerces, avec 4,1 milliards d’euros, sachant que le marché des bureaux représente près des ¾ des montants engagés.

Les caractéristiques de l’investissement bureaux au premier trimestre

  • Prédominance de l’Ile de France avec 2,9 milliards d’euros investis avec un nombre important de grandes transactions supérieures à 100 millions d’euros mais pas de méga-deal gonflant artificiellement les volumes comme en 2014.
  • Paris représente 1,4 milliard d’euros investis dont 460 millions dans le QCA. La zac Rive Gauche (13 è) est un des moteurs du marché avec notamment l’acquisition par Oxford Properties du siège de Réseau Ferré de France.
  • Le quartier des Affaires de l’Ouest (QAO) fait jeu égal avec Paris. Ainsi, 1,4 milliard d’euros ont été investis dans les Hauts de Seine. L’un des fleurons est l’acquisition d’Ecowest (60 000 m²) à Levallois par Adia, fonds souverain d’Abu Dhabi pour 500 millions d’euros.

Chiffres clés

  • 4,1 milliards d’euros en immobilier d’entreprise : + 6 % par rapport à la même période en 2014 et + 17 % par rapport à la moyenne décennale à trimestre comparable.
  • 3 milliards d’euros en bureaux, soit 74 % des montants placés

Qui investit dans l'immobilier d'entreprise ?

Les étrangers accaparent le marché au premier trimestre à 55 % contre 34 % sur l’ensemble de l’année 2014. Ils ont investi 840 millions d’euros au travers de 14 transactions. Les Européens restent majoritaires (21 %) suivis par les Nord-Américains (17 %) et les Moyen-Orientaux (12 %) et les Asiatiques (5 %). Les Français restent présents à hauteur de 45 % au travers de SCPI/OPCI (Primonial Reim), des assureurs (CNP), des foncières (Gecina).

Bon à savoir

 L’une des plus importantes transactions du trimestre est l’achat, par Primonial Reim, du siège d’Amundi, bd Pasteur, dans le 15e arrondissement, pour plus de 300 millions d’euros.