Lyon toujours chef de file de l'immobilier régional de bureaux

Le marché lyonnais affirme sa suprématie en régions et affiche quelques grands deals. ©Fotolia
partage(s)

Avec une hausse cumulée de la demande locative et de l’investissement en bureaux, Lyon a gagné sur les deux tableaux en 2015 et conforte son rôle de leader du marché en régions. Une tendance qui devrait perdurer en 2016.

Après un début d’année 2015 un peu poussif au niveau de la demande placée, le second semestre a rattrapé le retard et au final, l’année s’est avérée un très bon cru. Elle se situe au niveau de 2007, ce qui représente une réelle performance.

Chiffres clés

  • 272 000m²  placés, + 12 %
  • 797 millions d’€, + 30 %

Location de bureaux : 272 000 m² placés

L’étude menée par BNP Paribas Real Estate explique ce résultat par la forte progression des grandes transactions de plus de 5 000 m² qui représentent près de 40 % du volume :

  • 12 opérations de plus de 5 000 m² dont trois deals de plus de 12 000 m².

Gerland ravit la première place à la Part-Dieu

Pour la seconde année consécutive, Gerland (69 400 m²) devance le quartier traditionnel de la Part-Dieu (41 000 m²) en termes de volumes commercialisés. Cependant, en attendant la livraison de 20 000 m² de bureaux neufs d’ici deux ans, La Part-Dieu reste le marché le plus actif sur le segment de l’ancien, ce qui lui donne une réelle profondeur.

Des loyers stables à Lyon : 300 € HT /HC/m²/an

A l’instar des métropoles régionales, les valeurs locatives restent globalement stables avec une légère pression à la hausse sur les loyers neufs qui frôlent à Lyon, les 300 € HT /HC/m²/an :

  • Loyer top : 295 € HT/HC/m² /an.
  • Loyer moyen: 179 € HT/HC/m²/an.

Performance significative de l’investissement en bureaux

Les investissements sur les actifs de bureaux totalisent 797 millions d’euros, ce qui représente une hausse de 30 % par rapport à l’année précédente grâce à deux deals supérieurs à 100 millions d’euros et à 12 ventes en l’état futur d’achèvement. Gerland, la Part-Dieu et Carré de Soie sont les quartiers les plus prisés des grands investisseurs tels Gecina, Prédica. Le taux de rendement Prime est inférieur à 5 %.

La pole position de Gerland s’explique par la qualité de son offre immobilière et de ses dessertes avec des valeurs locatives permettant des économies de 15 à 20 % sur celles de la Part-Dieu. Les signatures sur Gerland d’EDF sur 21 160 m² et de RTE sur 14 129 m² confirment cette tendance ».

Benoît de Fougeroux, directeur régional Rhône-Alpes BNP Paribas Real Estate Transaction.

La rédaction vous conseille: