Rebond du marché immobilier de bureaux francilien au troisième trimestre

La Défense avec ses tours dernière génération donne une image du renouveau de l'Île-de-France, même si le QCA reste toujours le secteur leader du marché. ©Fotolia
partage(s)

La reprise attendue du marché immobilier de bureaux, en Île-de-France, pour le troisième trimestre, est bel et bien au rendez-vous avec 565 600 m² commercialisés. Ce qui laisse espérer une demande placée de 2 millions de m² pour l’année 2015.

Après deux premiers trimestres moroses, le troisième trimestre renoue avec l’activité. Les chiffres publiés par ImmoStat font état de cette embellie du marché :

  • 564 600 m² placés au 3e trimestre 2015, +39 % par rapport  au T3 2014,
  • 1,5 million de m² placés sur les 9 premiers mois 2015, -6 % par rapport à 2014,
  • 327 €/m²/an, le loyer moyen dans l’ancien, +2 % par rapport au T2 2015.

Bon à savoir

L’offre immédiate de bureaux franciliens au 30 septembre 2015 reste stable par rapport  à la même période de 2014 et se chiffre à 3 915 000 m². Un bon chiffre sachant que le volume des livraisons a été très élevé cette année, frôlant 1,7 million de m².

Bonne dynamique du marché de bureaux en Île-de-France

Avec près de 565 000 m² commercialisés en Île-de-France, au troisième trimestre 2015, le marché des bureaux a repris des couleurs malgré une actualité économique difficile durant l’été avec les épisodes grecs et surtout le retournement du marché des actions en Chine. La bonne tenue du marché français au cours de cette période montre que les éléments soutenant la croissance restent solides, notamment les taux d’intérêt bas et la politique accommodante de la Banque Centrale Européenne. La plupart des segments de marché profitent :

  • Forte progression des petites et moyennes surfaces : + 11 %  entre 0 et 5 000 m².
  • Décrochage plus modéré des grandes surfaces supérieures à 5 000 m² grâce à quelques transactions comme la Tour Sequana et ses 43 000 m², à Issy-les-Moulineaux, auprès d’Accorhôtels ou de 23 000 m² pris par la Mairie de Paris dans le 13e, dans les immeubles Passio et Otalia.

Bon à savoir

Selon ImmoStat, le montant global des investissements en immobilier d’entreprise, en Île-de-France, pour le 3e trimestre 2015 s’élève à 5,5 milliards d’euros, +96 % par rapport à la même période en 2014. Depuis le début de l’année, l’investissement s’établit à 11,3 milliards d’euros, en repli de 2,% par rapport au même cumul en 2014.

 Des loyers faciaux en très légère hausse, mais très « accompagnés »

Par rapport au second trimestre2015, la hausse des loyers sur les bureaux de seconde main est de 2 %, ce qui donne, en loyer moyen, 327 €/m²/an hors taxe et hors charge. Avec une très forte amplitude, du simple au triple, entre les loyers de Paris Quartier Central des Affaires (QCA) et la grande périphérie francilienne. Le loyer facial ne prend pas en compte les mesures d’accompagnement de franchises de loyer ou de prises en charge des travaux qui oscillent entre 28 % à La Défense et 18 % dans le QCA.

Les loyers faciaux enregistrent des ajustements modérés depuis plusieurs trimestres. Les corrections  s’effectuent principalement par le biais des mesures d’accompagnement qui se sont renforcées cette année. Mais en phase avec l’amélioration du marché, les franchises devraient diminuer l’an prochain ».

Richard Malle, Directeur Research France, BNP Paribas Real Estate.

La rédaction vous conseille :